L’hébergement

Avoir un toit pour les personnes accueillies constitue le premier problème à résoudre.

ASSARVA cherche à trouver le cadre et les conditions pour que l’accueilli ou la famille se sente le mieux possible et soit en situation de bâtir un nouveau projet de vie. Les logements sont ensuite meublés et équipés grâce aux dons de citoyens de Ville d’Avray, auprès desquels ASSARVA fait des appels réguliers.

Depuis sa création, ASSARVA a pu assurer le logement de 13 foyers (familles ou personnes isolées) correspondant à un total de 29 personnes. Actuellement 6 foyers bénéficient de l’aide d’ASSARVA pour être logés.

Les différentes formes d’hébergement :

Chez une famille d’accueil dans une chambre ou un studio, suffisamment séparés ou indépendants

Logement indépendant mis à disposition, par des particuliers dagovéraniens ou par la mairie.

Logement social ou logement relevant du 1% logement

Logement avec engagement solidaire pour le paiement du loyer : loué par ASSARVA auprès d’un bailleur privé et financé partiellement ou totalement par la famille d’accueillis.

Logement avec intermédiation locative.

« Parmi les situations rencontrées depuis fin 2015, ASSARVA a apporté une solution d’hébergement à un accueilli qui vivait depuis des semaines sur un canapé et plus récemment à un jeune qui était dans la rue. Nous avons pu procurer un logement à un couple qui était logé temporairement dans le petit d’appartement de connaissances, et à une autre famille avec deux enfants habitait depuis plusieurs mois dans une caravane, sans eau courante. » (PG)

La recherche d’hébergement est fonction des besoins, qui diffèrent selon qu’il s’agit de familles ou d’adultes isolés. Les adultes isolés pouvant être des personnes avec emploi ou des étudiants sans emploi.

Les solutions dépendent donc d’une situation donnée, pour un laps de temps donné.

Le logement chez une famille d’accueil est la solution privilégiée en général pour les jeunes adultes isolés.  Dans le cas d’un hébergement mis à disposition par des bénévoles « accueillants », chez eux ou dans un logement indépendant, une convention tripartite est signée entre le bénévole accueillant, ASSARVA et l’accueilli.

La municipalité de Ville d’Avray, qui a permis d’accueillir la première famille, met à disposition de l’association 2 logements en dépannage pour la première solution d’hébergement.

« Pour le premier foyer accueilli fin 2015, notre action a été facilitée par la municipalité qui a mis à notre disposition un appartement municipal vide et sans occupation prévue pendant plusieurs années. C’est là que fut logée la première famille de 5 personnes, puis une autre de quatre et une aujourd’hui de trois personnes. »

La location avec engagement solidaire est un montage financier permettant à un bailleur privé de louer, par l’intermédiaire d’ASSARVA, à une famille accueillie n’ayant pas les moyens de payer l’intégralité du loyer : le montant est réglé pour une part (environ 50%) par la famille et pour une autre part par un « groupe de donateurs » s’engageant pour deux à trois ans.

L’intermédiation locative est un dispositif permettant de loger en toute confiance des ménages avec peu de ressources dans le parc privé, avec un loyer similaire à ceux des logements sociaux. C’est l’intervention d’un tiers social (une association ou une agence immobilière à vocation sociale) entre le locataire et le bailleur qui sécurise le versement des loyers et simplifie les relations locatives. L’association loue le logement pour le compte d’un accueilli, qui paie le loyer et les charges.

Ce dispositif est gagnant pour toutes les parties : il permet à l’accueilli d’accéder à un logement correspondant à ses revenus et de bénéficier des APL suivant sa situation, aux bailleurs d’avoir la garantie de l’association sur les loyers et de bénéficier d’une déduction fiscale compensant le montant d’un loyer moins élevé, et à la mairie de comptabiliser ces logements dans les logements sociaux (loi SRU). L’organisme ayant recours à ce système doit être agréé par la préfecture.

Compte tenu des besoins identifiés auprès des accueillis et du soutien rencontré auprès d’une partie de la population de la commune et de la mairie, ASSARVA souhaite développer la location avec intermédiation locative, et a déposé une demande auprès de la préfecture des Hauts-de-Seine à cette fin.